Rechercher
  • Rose Naggar-Tremblay

C'est la rentrée!


Salut internet. J’ai pris une petite pause de toi cet été, j’espère que tu ne m’en voudras pas, j’avais besoin de me recentrer.

J’arrive en ville et on est déjà dans l’énergie bouillonnante d’un Rigoletto qui prend vie. Pour ceux qui me lisaient déjà l’an dernier, vous saurez que septembre est une période dangereuse pour moi, parce que j’ai tendance à arrêter de dormir et à me ramasser les quatre fers en l’air pour cause d’endormissement à vélo. Pas de chute à déclarer jusqu’à présent, mais je suis bien prudente, parce que ce n’est pas la fébrilité qui manque.

Tout d’abord, Myriam Leblanc qui chante Gilda, ça fait fondre mon cœur comme une crème glacée de premier juillet. Myriam, c’est une belle grande lumière tant comme artiste que comme personne, ça me rend tellement heureuse de la voir s’épanouir et briller dans un rôle qui lui colle à la peau.

Nous nous sommes rencontrées l’an passé en chantant Svadba : un méchant trip de filles, duquel je suis ressortie avec 6 sœurs adoptives (Myriam, Suzanne, Chelsea, Caroline, Rachèle et Carol-Anne, notre pianiste répétitrice et percussionniste qu’on nommait affectueusement la 7ième svadbette). Rachèle et moi, on se donne rendez-vous à l’occasion pour se chanter nos tounes. On s’est dit qu’on devrait monter un show ensemble pour mêler encore plus le monde qui pense qu’on est des sœurs (ou la même personne…?!?). J’ai vu Chelsea pas mal cet été parce qu’on faisait les mêmes stages de perfectionnement. J’ai le plaisir de voir Carol-Anne presque tous les jours puisqu’elle est la pianiste répétitrice pour Rigoletto. Caroline et Suzanne, je les aime d’un peu plus loin parce que nos routes ne se sont pas encore recroisées. Je me sens vraiment privilégiée d’avoir pu connaître des femmes aussi talentueuses et uniques.

Pour en revenir à la rentrée, et à ma traditionnelle fébrilité saisonnière, je suis devenue la pro de la canalisation d’énergie. Je ne laisse plus cette belle vitalité se disperser, mais je m’applique plutôt à redoubler d’efforts pour passer à travers la longue liste des choses que j’ai remise à demain depuis beaucoup trop d’hiers. Finie la procrastination mesdames et messieurs! Cette année j’agis!

Je vous laisse avec le top trois des projets qui m’animent en ce moment :

-Je prépare mes ateliers d’écriture pour Y’Opéra, une collaboration entre l’Opéra de Montréal et l’Hôpital Sainte-Justine. J’aurai sous ma tutelle une quinzaine de jeunes qui vont adapter et créer leur propre Rigoletto. Nous sommes toute une équipe de formateurs sous la supervision de Pierre Vachon, mais j’aurai la responsabilité de la réécriture du livret

.-J’étudie le rôle de Gertrude Stein, figure centrale de la communauté artistique du début du 20ième siècle à Paris, que j’interpréterai en mars prochain au théâtre Centaur. L’an dernier, les billets pour Svadba se sont envolés très rapidement, alors je vous conseille de vite acheter les vôtres si vous ne voulez pas manquer ça. L’opéra s’appelle Twenty-seven, et met en scène les Picasso et les Hemingway gravitant autour de la grande histoire d’amour de Gertrude Stein et d’Alice B. Toklas.

- Je participe à la création d’un opéra composé par ma grande amie Mathilde Côté autour des textes et de la vie de Jack Kerouac. Nous ferons plusieurs résidences de créations cette année, des États-Unis à la Gaspésie, et une rentrée montréalaise est envisagée pour l’été 2019. Le projet s’appelle La nuit est ma femme, restez à l’affût pour plus d’information!


0 vue