Rechercher
  • Rose Naggar-Tremblay

Cenerentola

Mis à jour : avr. 11


Si je me suis fait rare sur l’internet dans les dernières semaines, ce n’est pas par manque d’inspiration. Bien au contraire. C’est un trop-plein d’émotions fortes qui m’empêchait de m’arrêter pour déposer des mots sur mes expériences. Je suis entourée non seulement d’artistes au savoir-faire immense, mais également d’êtres humains incroyablement généreux. Dès la première répétition, toutes mes craintes se sont effondrées parce que j’ai su que je faisais partie d’une équipe dans laquelle j’allais pouvoir m’épanouir. Comme je suis encore au milieu de cette grande aventure et qu’il m’est difficile de résumer tout ce que j’ai vécu, tout comme il est impossible de décrire une toile si on a le nez collé dessus, voici en rafale quelques-uns des moments magiques de la production.



-La préparation avec Lauren Margison et Carol-Anne Fraser. J’ai eu un plaisir fou à préparer mon rôle tout en apprenant à connaître davantage mes collègues de l’Atelier lyrique. Lauren et Carol-Anne sont des perles rares de talent, d’humour et de sensibilité. Grâce à elles, et à nos coachs Claude Webster, Marie-Eve Scarfone et Esther Gonthier, je suis arrivée à la première répétition musicale animée d’une grande joie, en sachant que j’avais fait tout ce qui était possible pour être à la hauteur de cette opportunité, et qu’il ne me restait qu’à lâcher prise et faire confiance. -La première répétition musicale était un grand moment, alors qu’on découvre les voix de nos collègues, et la pensée musicale du maestro. Que de papillons dans l’estomac à l’approche de cette journée! D’autant plus que les membres de la direction de l’Opéra de Montréal y sont présents. À un certain point, Pietro Spagnoli, notre Don Magnifico, se lève et vient chanter directement derrière Lauren et moi. Je ne sais pas s’il l’a fait pour nous donner du courage ou simplement pour se dégourdir les jambes, mais j’ai reçu sa voix comme un grand cadeau. Chanter avec des voix si belles et si bien entrainées c’est comme recevoir des centaines d’heures de leçons en simultané. Notre propre voix devient tout à coup beaucoup plus libre et résonnante. -Julie Boulianne. Julie est non seulement un modèle vocal et artistique, mais aussi une collègue d’une générosité immense. L’ensemble de mon expérience a été ensoleillé par sa présence. J’ai du mal à me concentrer lorsqu’on doit chanter durant son air final parce que je suis trop hypnotisée par son travail. Dès les premiers jours de répétitions, elle s’est montrée toujours disponible pour répondre à mes multiples questions sur sa vie de chanteuse internationale, sa technique vocale et son cheminement artistique. -Le regard aiguisé de Joan Font (metteur en scène) et Xebi Dorca (assistant metteur en scène et chorégraphe). Ces deux-là ne laissent rien passer. Ils ont des yeux tout le tour de la tête, et dès qu’une intention n’est pas assez claire ou un geste n’est pas assez précis ils nous demandent de faire mieux, toujours avec un grand sourire et beaucoup d’encouragement. Grâce à cette énergie positive et cette discipline de travail, je sors de chaque répétition avec la conviction d’être une plus grande interprète que la veille. -Finalement, Maestro José Miguel Pérez-Sierra. Avec lui, on n’arrête jamais d’apprendre. Que ce soit autour du café en début de journée, durant les pauses repas, ou autour d’un verre après une longue journée de travail, maestro Pérez-Sierra a toujours une anecdote fascinante à nous raconter, des idées inspirantes à partager, et surtout un feu sacré à propager. Il nous dit, entre autres, « Juger Rossini uniquement pour ses comédies serait comme juger Verdi en se basant uniquement sur Falstaff ». J’ai découvert, grâce à lui, une très grande affinité avec l’œuvre rossinienne et tout particulièrement ses opéras sérieux. -Oh et une mention spéciale pour la conception des décors et des costumes par Joan Guillén. Il a créé un univers complètement éclaté, entre la bande dessinée et le cubisme de Picasso, dans lequel mon imaginaire est stimulé de toute part. Je vous laisse en vous invitant cordialement à venir partager ce grand moment avec moi. C'est un show extraordinaire pour toute la famille. Venez vous faire émerveiller!

78 vues